05 octobre 2019

Insolite église Notre-Dame d'Aquilon de Guillestre

"La messe de Noël 2013, célébrée à l'église Notre Dame d'Aquilon, en présence de près de 400 personnes a marqué tous les esprits. En effet, une pierre s'est détachée de l'arc triomphal de la voûte du chœur pendant l'office blessant le prêtre qui officiait ce soir là. Heureusement, les blessures ont été légères et les dégâts matériels minimes mais l'émotion a été très forte . L'église de Guillestre, date du XIème siècle. En 1507, jugée trop petite par l’archevêque d'Embrun, il est décidé de la reconstruite sur l'emplacement de... [Lire la suite]
Posté par sylvieDam à 06:42 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

03 août 2019

Les Casses, hameau de Réotier, de traditions en mystères...

Tous les hameaux se ressemblent ! Quelques maisons groupées autour d'une chapelle, un four banal ou communal, une fontaine...  C'est vrai et c'est complètement faux ! Le beau hameau des Casses, au-dessus de la commune de Réotier, lui-même au-dessus de Saint-Clément accroché à la rive droite de la Durance sur la N 94, le hameau des Casses donc, cache aussi bien ses mystères que ses traditions...  Une vue plongeante sur la vallée de la Durance au Sud, des éboulis plus haut (Les Casses vient de Casso en patois, qui... [Lire la suite]
Posté par sylvieDam à 08:06 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,
06 mai 2019

La tulipe de Guillestre - Tulipa platystigma : une beauté rare et éphémère

La voici, c'est la seule, l'unique Tulipa platystigma ou tulipe de Guillestre. C'est une tulipe "sauvage", conservée, préservée dans le jardin de La Maison de la Nature à Guillestre. On la reconnaît à sa couleur rose à lie de vin, ses stygmates aplatis et surtout son coeur d'un bleu profond. Elle cotoie ici d'autres tulipes "sauvages" que l'on peut trouver en Savoie, en Crète, en Asie... Elle vient de fleurir et on peut lui rendre visite en compagnie de Philippe Gillot, un botaniste passionné, chaque jour à partir de... [Lire la suite]
19 septembre 2017

La chapelle Saint-Pierre-aux-liens du hameau des Guions (Saint-Crépin)

On accède au hameau des Guions en voiture, depuis Saint-Crépin, par Le Villaron, Les Chapins et Le Villard, ou à pied par le chemin muletier qui démarre au niveau de La Poste de Saint-Crépin et s'enfonce dans une forêt de genévriers thurifères, exceptionnelle à nos latitudes. (voir l'article de ce blog ICI) Les Guions est un hameau composé de maisons en pierres restaurées  par une association de Lyon qui l'a racheté et en a fait un centre de vacances.  http://lesguions.fr/ cliquer sur ce lien pour accéder au site de... [Lire la suite]
Posté par sylvieDam à 08:34 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
23 juillet 2016

L'église Saint Michel de Réotier en musique et en fleurs

    « La musique chasse la haine chez ceux qui sont sans amour. Elle donne la paix à ceux qui sont sans repos, elle console ceux qui pleurent. » Pablo Casals Le Quatuor Varèse était en concert ce vendredi 22 juillet dans l'église Saint Michel de Réotier, (dont on remarquera l'assymétrie de l'arc triomphal), dans le cadre du Festival Musicales Guil-Durance.  L'église est accrochée à son éperon rocheux dans le hameau de Réotier, Les Sagnes, sur la rive droite de la Durance, dans le Guillestrois.... [Lire la suite]
Posté par sylvieDam à 07:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
08 juillet 2016

Le hameau de Gros d'Eygliers et sa chapelle Saint-Barthélémy (Guillestrois)

Eygliers, est un village à flanc de montagne en bordure du parc naturel régional du Queyras qui surplombe la confluence des rivières du Guil et de la Durance. De Eigleriis au XIIIe siècle, le thème aiga, désignant l'eau, semble être présent dans l'étymologie d'Eygliers. Eygliers se traduit Aigliers en Occitan Alpin. On peut cliquer sur toutes les photos pour les agrandir. Au-dessus du village d'Eygliers on arrive après quelques kilomètres de lacets au hameau de Gros à une altitude de... [Lire la suite]

26 juin 2016

Le jardin historique de Mont-Dauphin

  Ce matin, allons au jardin ! Et pas n'importe quel jardin : le jardin historique de Mont-Dauphin... Sur un verrou glaciaire à la confluence du Guil et de la Durance, le plateau des Millaures (Mille vents) a été choisi par Vauban en 1692 pour y construire cette forteresse, maillon de la "ceinture de fer", alors que la région venait d'être dévastée par les victoires successives du Général Catinat sur le  jeune Duc de Savoie. Il est question de verrouiller l'accès à la vallée de la Durance par les cols de l'Arche et de... [Lire la suite]
Posté par sylvieDam à 07:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
30 avril 2016

Le baiser du Guil à la Durance

  Les eaux du Guil viennent au monde dans le Queyras, dans les éboulis du cirque formé par la Pointe de Rome, le Pic Gastaldi et la Pointe Joanne, et s'enrichissent des eaux du Segur à Ristolas, du Boucher à Abriès, du Lombard à Aiguilles, des Aigues à Château-Ville-Vieille, du Cristillan à La Maison-du-Roy. Puis le Guil se faufile en majesté dans des gorges abyssales, avec la fougue d'un diable déchaîné... il traverse Guillestre en héros, et rejoint la Durance aux pieds de Mont-Dauphin, sous le regard bienveillant... [Lire la suite]
Posté par sylvieDam à 05:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
31 décembre 2015

La légende de la Rue des Masques (Guillestre)

(Cliquer sur les photos pour les agrandir) Entre Guillestre et Mont Dauphin, au débouché des gorges du Guil, sur environ deux kilomètres, on découvre un véritable canyon creusé par le torrent du Guil qui coule au pied de falaises de plus de 80 m de hauteur, espacées de seulement 200 m.  A l’ère quaternaire, aux époques glaciaires Riss et Wurm (2 millions à 12 000 ans A.C.) le glacier du Queyras déverse sa moraine frontale par delà le verrou glaciaire de la Combe du Queyras. Ces périodes glaciaires alternent en fait... [Lire la suite]
23 août 2015

Le refuge Napoléon du col de Vars, en été

Sur les six refuges Napoléon construits au milieu du XIXe siècle dans les Hautes-Alpes, quatre existent toujours. On les trouve aux cols de Vars, d'Izoard, de Manse et du Noyer. Des deux autres, érigés aux cols Agnel et Lacroix, il ne reste que des ruines. Quatre refuges pour quatre saisons, quand on sait qu'ils sont tous construits sur le même modèle, c'est une façon de les découvrir habillés de lumières différentes, décorés de fleurs, des couleurs de l'automne ou de neige... Napoléon Ier, dans son testament, lègue la moitié de son... [Lire la suite]