Elle s'élève sur un promontoire qui domine les quartiers de La Salle-les-Alpes, au milieu d'un pré qui fut l'emplacement d'un ancien château. Le chemin de Saint-Barthélémy qui part non loin de l'église Saint-Marcellin, vous  conduira à ce pré. Nous étions en septembre et nous avions rendez-vous avec Renaud Philip pour une des visites offertes par l'Office de Tourisme Serre-C hevalier-Vallée, sur le chemin des peintures murales en vallée de la Guisane...

_copie-0_chap st barthélémy B (13)

 Cette chapelle est mentionnée pour la première fois dans un legs en 1469. Elle était alors bâtiment agricole. 

_copie-0_chap st barthélémy B (2)

Ce petit édifice de plan rectangulaire est surtout remarquable pour ses décors peints sur les murs intérieurs. 

_copie-0_chap st barthélémy B (1)

 Sous un ciel bleu étoilé - plafond à caissons à la française, des peintures couvrent tous les murs. Encore une bande-dessinée pour raconter cette fois la vie de saint Barthélémy, et de sainte Marie-Madeleine, sainte Marthe et saint Lazare, qui furent les artisans de l'évangélisation, en particulier pour les trois derniers, de Marseille et Aix-en-Provence.

chap st barthelemy la salle (34)

 Dès que l'on ouvre la porte, le regard se pose avec la lumière sur le mur d'en face. Au centre, une Crucifixion, encadrée par un couronnement de la Vierge en haut, Sainte Marthe et sainte Marie-Madeleine accueillant jésus et les apôtres à droite et  Sainte Marthe et la Tarasque  à gauche. Nous voici dans un monde de femmes...

_copie-0_chap st barthélémy B (11)

 Sainte-Marthe et la tarasque :  la tarasque est un animal du folklore provençal. Elle hantait les marécages près de Tarascon, détruisant tout sur son passage et terrorisant la population. « Il y avait, à cette époque, sur les rives du Rhône, dans un marais entre Arles et Avignon un dragon, moitié animal, moitié poisson, plus épais qu'un bœuf, plus long qu'un cheval, avec des dents semblables à des épées et grosses comme des cornes ; il se cachait dans le fleuve d'où il ôtait la vie à tous les passants et submergeait les navires. » (Jacques de Voragine,La Légende dorée). Un jour, une jeune fille originaire de Béthanie, sainte Marthe, venue évangéliser la Basse-Provence, décida de braver la bête. Avec toute la compassion que lui procurait sa foi chrétienne, elle obtint la soumission de la créature qui se laissa mener en laisse : sainte Marthe avait ligoté à jamais ce symbole du paganisme. Mais les villageois tuèrent la bête. Sainte Marthe est souvent représentée ternant un seau d'eau bénite à la main.

_copie-0_chap st barthélémy B (15)

 

Sur le mur de droite, nous est contée l'histoire de Marie-Madeleine et de Marthe. Marie-Madeleine avec ses cheveux roux qui descendent jusqu'au sol et Marthe avec un voile blanc. Les voici conduisant Jésus et les apôtres devant le tombeau de Lazare

 

_copie-0_chap st barthélémy B (16)

La résurrection de Lazare

_copie-0_chap st barthélémy B (17)

 

 Le départ de sainte Marthe, sainte Marie-Madeleine, saint Lazare et saint Maximin. Selon Jacques de Voragine dans La légende dorée,  Marie Madeleine, aurait accosté auxx Saintes-Marie-de-la-Mer et aurait évangélisé la région.  Marie de Magdala aurait vécu toute la fin de sa vie en prière dans la grotte aujourd'hui sanctuaire de Sainte-Baume. Même si, aujourd'hui, le fait que Marie de Magdala se soit déplacée jusqu'en Provence, est considéré comme une légende, son tombeau à Saint-Maximin-La Sainte-Baume est gardé par les dominicains et reconnu comme le troisième tombeau de la chrétienté.

_copie-0_chap st barthélémy B (18) 

Donc, arrivée à Marseille, Marie Madeleine s'empresse de prêcher la bonne Parole aux Marseillais... Or Maximin, Marthe, Lazare, Marie-Madeleine, la servante de Marthe, l'aveugle-né que le Seigneur avait guéri et d'autres fidèles furent mis par les païens dans un bateau sans rames ni gouvernail et livrés aux  flots de la mer afin d'y périr.  Mais la Providence voulut qu'ils abordassent à Marseille. Là, comme personne ne voulait les recevoir, ils restèrent sous un portique. Et Madeleine voyant le peuple de Marseille accourir au temple afin d'adorer les idoles, les engagea à renoncer au culte des faux dieux, et tous restèrent grandement étonnés de sa beauté et de son éloquence.  Jacques de Voragine.

chap st barthelemy la salle (16)

L'histoire continue sur le mur au-dessus de la porte d'entrée. Sous une Annonciation, on peut lire, La reine morte et son enfant abandonnés sur les rochers, l'entrevue du roi avec saint Pierre et le ravissement de sainte Marie-Madeleine. Saint Maximin fut le premier évêque d'Aix et saint Lazare, le premier évêque de Marseille. 

_copie-0_chap st barthélémy B (20)

Le mur de gauche est entièrement dévolu à la vie de saint Barthélémy. Barthélemybar-Tolmay en araméen, « fils du sillon », est un Juif de Galilée et un des douze apôtres de Jésus de Nazareth. Saint Barthélemy apparaît dans les Évangiles de Mathieu, Marc et Luc. Il serait né à Cana en Galilée et son nom signifierait « Fils de Talmai ». Il est parfois assimilé au disciple Nathanaël, ami de saint Philippe qui l’amena au Christ. Après la Pentecôte, il serait allé jusqu’aux Indes et il y aurait apporté l'évangile de saint Mathieu.

Il prêcha seul ou en compagnie de saint Philippe en Asie Mineure, en Perse et en Arménie où il convertit, après la guérison de sa fille, le roi Polymi et sa cour à Albanopolis, actuellement Bakou. Mais le frère de ce roi, sous l’instigation des prêtres païens, le fit saisir pour le livrer au martyr. D’après la Légende Dorée il fut d’abord crucifié la tête en bas, puis écorché vif, avant d’être décapité.


chap st barthélémy B (5)

 Saint Laurent présente un donateur à la Vierge et à l'Enfant

chap st barthélémy B (6)

 Saint Barthélemy délivre la princesse du démon qui la possédait 

chap st barthélémy B (7)

  Saint Barthélemy enseigne le roi Polimius, son épouse et leurs sujets et combat les idoles. Il baptise les souverains

 

_copie-0_chap st barthélémy B (8)

 Le martyre de saint Barthélemy. Saint Barthélemy et sa dépouille. Le saint, qui, selon la Légende dorée, fut écorché vif, est souvent représenté avec sa "dépouille" sur le dos.

_copie-0_chap st barthélémy B (9)

Ici, saint Georges sur son cheval, délivre une jeune fille...

_copie-0_chap st barthélémy B (12)

 Et voici sainte Catherine d'Alexandrie et la roue dentée de son supplice, en compagnie de sainte Marguerite sortant du monstre qui l'avait avalée. Ce sont les voix de ces deux saintes qu'entendit Jeanne d'Arc. 

_copie-0_chap st barthélémy B (4)

Pour méditer sur ces vies  dramatiques qui font de l'histoire une légende poétique parfois, je me suis assise sur ce banc qui domine la vallée de la Guisane et les pistes de ski de Serre-Chevalier. J'étais sortie de la chapelle avec les images encore fraîches de martyre et de tragédie.  J'ai compris que cette chapelle, même si elle raconte l'évangélisation légendée de la Provence, même si ses peintures avaient pour but de poursuivre l'évangélisation en Haut-Dauphiné en face de la montée des dissidences et de la Réforme, j'ai senti combien il était sensible d'y lire un hommage à la femme, dans les traits dessinés avec talent et grâce, et dans les histoires de Marie-Madeleine, Marthe, Marie, Catherine, Marguerite... dans l'Annonciation et le couronnement, dans le courage et l'abnégation, l'intelligence et la persévérance... 

marthe et marie madeleine

Marthe et Marie-Madeleine

La chapelle est d'autant plus émouvante qu'elle fut aussi une grange ou un hangar. Elle est, ainsi que ses peintures, classée Monument Historique depuis 1976.