sur_la_route_de_bourg_d_oisans_au_lautaret_vers_1835

Sur la route de Bourg d'Oisans au col du Lautaret vers 1835.  Une gravure du XIXe siècle de Léon Sabatier

(Photo : Olivier Joseph, document : Archives Départementales des Hautes-Alpes)

Une gravure du XIXe siècle (voir article ici) pour illustrer un événement qui plonge le Briançonnais dans un isolement et des difficultés inattendues depuis le 10 avril 2015. Le grand tunnel du Chambon, qui longe le lac du Chambon et débouche près du barrage, est fermé à la circulation après que de dangereuses fissures y ont été découvertes... 

La route Briançon-Grenoble, qui  traverse les stations de Serre-Chevalier, les villages de Villar-d'Arène puis La Grave, en franchissant le col du Lautaret, est empruntée chaque jour par des automobilistes et des cars, des étudiants et des travailleurs qui se rendent en Isère ou dans les Hautes-Alpes pour leur travail, leur études ou leurs loisirs. Les nombreux touristes qui font vivre l'économie du Nord des Hautes-Alpes empruntent également cette route.

En attendant les travaux qui permettront la réouverture, un collectif s'est mis en place, une manifestation a été organisée à Grenoble le 21 mai dernier, une pétition est en ligne ICI. Il y a urgence et déjà quelques solutions d'attente existent pour pallier ces difficultés : rejoindre Grenoble par Gap (plus de 3 heures de route en voiture), en train (5 heures), passer par le col du Galibier (qui vient juste d'être déneigé) ou par l'Italie et le tunnel de Fréjus (43,50€ pour unr course simple) pour rejoindre la Maurienne...

Une barque sur le lac du Chambon fait traverser les personnes qui auront laissé une voiture de chaque côté, en amont et en aval du tunnel...

Des familles se sont proposées pour accueillir les étudiants, les collégiens et les lycéens...

La réouverture de la route devait se faire le 30 avril puis le 15 juin puis maintenant pas avant le 10 juillet mais à ce jour personne n'est en mesure de confirmer cette date !

Une cellule de crise s'est mise en place à la Préfecture des Hautes-Alpes avec la CCI et quelques mesures ont été prises pour aider les entreprises.

Le Conseil Départemental a lui aussi mis en place des aides pour les familles de collégiens internes forcés.

On parle d'un pont flottant qui serait installé par l'armée sur le lac du Chambon.

La grande question est comme toujours celle du financement des travaux de restauration du tunnel (1,5 millions € selon le département de l'Isère) et de tous ceux que traverse cette RD 1091. Les élus ont demandé un rendez-vous au Secrétaire d'Etat aux Transports...

Où l'on prend pleinement conscience de l'enclavement du nord du département, quand l'Etat continue à restreindre et à supprimer les offres des services publics : Tribunal, train, hôpital...

Bon lundi de Pentecôte. Venez nombreux visiter notre beau département, le col du Lautaret à vélo est un vrai bonheur !

Tunnel_du_Chambon

Le lac du Chambon, la RD 1091 et l'entrée du Grand tunnel du Chambon (photo l'e-media05)